Qui sommes-nous ?

Premier d’outre-mer, le Parc naturel marin de Mayotte a été créé le 18 janvier 2010 après deux années de concertation avec la population mahoraise.

Périmètre

Il couvre une superficie de 68 400 kms2, soit le lagon, les eaux territoriales et l'ensemble de la zone économique exclusive (ZEE) délimitée autour de Mayotte. Situé au nord du canal du Mozambique, il est bordé au nord-ouest par la ZEE des Comores, au nord-est par la réserve des Glorieuses, et au sud et à l’est par la ZEE de Madagascar.

Périmètre du Parc

Le périmètre du Parc naturel marin de Mayotte

Le périmètre du Parc naturel marin de Mayotte

Extrait de naissance

Le décret créant le Parc naturel marin de Mayotte a été signé le 18 janvier 2010. Ce Parc naturel marin, le premier d'Outre-mer, s'étend sur près de 70 000 km2 (68 381 km2 exactement) dont le lagon à double barrière, qui compte près de 200 km de récifs coralliens. L'objectif du Parc est de concilier la préservation de la biodiversité marine et le développement durable des activités maritimes à Mayotte.

https://youtu.be/iRMMns4y8wc

Un Parc naturel marin, pourquoi ?

Le Parc naturel marin de Mayotte existe depuis 2010. Mais de quoi s'agit il concrètement ? A quoi sert il ? Sur quoi travaillent ses équipes au quotidien ? Entre préservation de l'environnement, valorisation des activités traditionnelles ou encore développement durable des secteurs professionnels, le panel d'actions du Parc englobe l'ensemble du monde marin : la faune, la flore et les hommes.

https://youtu.be/uL8n_O1pSYU

Objectifs

Le Parc naturel marin de Mayotte vise à la fois le bon état des écosystèmes, des espèces et des habitats patrimoniaux ou ordinaires, le bon état des eaux marines, mais aussi l'exploitation durable des activités et le maintien du patrimoine culturel. Il s'attache aux valeurs sociales, économiques, scientifiques, éducatives et environnementales produites par le lien entre l'Homme et la mer. Les objectifs du Parc ont été définis en concertation avec la population qui a été consultée lors des Journées du Parc.
Le Parc dispose de sept grandes orientations qui constituent le point de mire des actions qu'il met en place : 

  1. Faire de l'île un "pôle d'excellence" en matière de connaissance et de suivi des écosystèmes tropicaux et de la mangrove.
  2. Retrouver une bonne qualité de l'eau dans le lagon notamment par une gestion appropriée des mangroves.
  3. Développer en dehors du lagon une pêche professionnelle écologiquement exemplaire et pourvoyeuse d'emplois et de produits de la mer pour Mayotte.
  4. Développer des filières aquacoles respectueuses de l'environnement et en particulier celles qui bénéficient directement aux populations locales.
  5. Faire découvrir le milieu marin et la biodiversité grâce à l'organisation des activités de loisirs et la professionnalisation des acteurs du tourisme.
  6. Pérenniser et valoriser les pratiques vivrières et les savoirs traditionnels dans le cadre d'une gestion précautionneuse du lagon.
  7. Protéger et mettre ne valeur le patrimoine naturel, de la mangrove aux espaces océaniques, notamment par la formation et la sensibilisation du plus grand nombre.

Consultez le plan de gestion du Parc

//v.calameo.com/?bkcode=003502948d90ef8772100

Dates clés

Equipe

L'équipe technique est composée d'agents de l’Office français de la biodiversité. Elle est organisée autour de deux services étroitement liés : le service « Ingénierie » et le service « Opérations ».
Le service « Ingénierie » est chargé de mettre en place en place les mesures de gestion prévues dans le plan de gestion, de préparer les dossiers relatifs aux avis des conseils de gestion, de préparer et de réaliser les plans d’action annuels et d'assurer les missions d'éducation à l'environnement marin.
Le service « Opérations » a en charge les missions de police des pêches et de l’environnement, les suivis scientifiques et l’entretien des équipements en mer. Deux agents sont assermentés.

 

Vous souhaitez intégrer l'équipe du Parc ?

Consultez les offres sur la page recrutement de l'Office français de la biodiversité.

Mtsounga

Mtsounga en action de sensibilisation en mer.

Fanny Cautain / Office français de la biodiversité

Mtsounga en action de sensibilisation en mer.

Fanny Cautain / Office français de la biodiversité

Utunda

Utunda entre dans le port de Dzaoudzi

Amandine Escarguel / Office français de la biodiversité

Utunda entre dans le port de Dzaoudzi

Amandine Escarguel / Office français de la biodiversité

Moyens nautiques

Le Parc possède 2 navires pour mener à bien ses missions en mer, le semi-rigide Mtsounga et la vedette Utunda. Ils sont accostés au port de Dzaoudzi.

Le Parc en images

Sensibilisation sur le lagon

Sensibilisation d'une pirogue à l'interdiction de pêche dans la passe en S

Fanny Cautain / Office français de la biodiversité

Sensibilisation d'une pirogue à l'interdiction de pêche dans la passe en S

Fanny Cautain / Office français de la biodiversité

Mission qualité de l’eau

Récupération d’une sonde corail haute fréquence qui permet de mesurer la qualité de l’eau.

Antoine Forget / Office français de la biodiversité

Récupération d’une sonde corail haute fréquence qui permet de mesurer la qualité de l’eau.

Antoine Forget / Office français de la biodiversité

Ouverture de la pêche au poulpe à Mbouanatsa

Un agent pèse un poulpe le jour de la réouverture de la pêche après 3 mois de fermeture.

Fanny Cautain / Office français de la biodiversité

Un agent pèse un poulpe le jour de la réouverture de la pêche après 3 mois de fermeture.

Fanny Cautain / Office français de la biodiversité

Sortie scolaire en mer

Découverte du lagon avec un agent du Parc

Seablue Nils

Découverte du lagon avec un agent du Parc

Seablue Nils

Mission d’entretien de sondes

Mission d'entretien et de contrôle des sondes SMATCH dans le lagon de Mayotte.

Alexis Rosenfeld / Divergence Images

Mission d'entretien et de contrôle des sondes SMATCH dans le lagon de Mayotte.

Alexis Rosenfeld / Divergence Images

barque Yam

Une barque de pêche « Yam » au large de M'tsamboro.

Nicolas Hienly / © CAPAM

Une barque de pêche « Yam » au large de M'tsamboro.

Nicolas Hienly / © CAPAM

Premières bulles – 6 ème édition

Premières bulles au pays du corail 2017 sur la plage de Tanaraki.

Marine Dedeken / Office français de la biodiversité

Premières bulles au pays du corail 2017 sur la plage de Tanaraki.

Marine Dedeken / Office français de la biodiversité

Pêcheur en pirogue à balancier

Un pêcheur navigue sur une pirogue à balancier appelée « laka ».

Yannick Stephan - Mayotte Découverte

Un pêcheur navigue sur une pirogue à balancier appelée « laka ».

Yannick Stephan - Mayotte Découverte

Départ de la course de pirogue

Départ de la course des adultes du Defi du Fundi, édition 2014.

Fanny Cautain / Office français de la biodiversité

Départ de la course des adultes du Defi du Fundi, édition 2014.

Fanny Cautain / Office français de la biodiversité